Actualités‎ > ‎

Retour du Raod Trip de 6400 km en Moto pour aider un enfant malade

publié le 25 mai 2018 à 22:35 par MPE NORD

T. S-M

 Fabrice Pagnier a profité de ce long périple pour visiter Mostar, ville symbole de la guerre en Bosnie-Herzégovine, avec le président du moto-club local.

Fabrice Pagnier a traversé l’Europe jusqu’en Bosnie pour soutenir une famille dans le besoin 

 Après 15 pays traversés et 6 450 kilomètres parcourus au guidon de sa moto, Fabrice Pagnier est enfin de retour chez lui, à Isbergues. Le 21 avril, il a pris seul la route pour Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Il n’est rentré de son périple que le 5 mai dernier. Il a profité de quelques jours de vacances pour réaliser cette escapade dans les Balkans, qui n’avait pas qu’un but touristique.

L’Isberguois est membre de l’association « Motards pour l’enfance », qui vient en aide aux enfants malades. Ce voyage a été l’occasion pour Fabrice Pagniez de médiatiser le combat de la petite Élise, malentendante. Ses parents, qui ont créé l’association « Une oreille pour le cœur », ont besoin de 85 000€ pour qu’elle se fasse opérer aux États-Unis. « Il reste encore 18 000€ à trouver » , précise le motard au grand cœur.

Après avoir notamment traversé l’Allemagne, la Suisse et la Croatie – où il a découvert « de magnifiques paysages »–, Fabrice a été reçu par l’ambassadeur de France en Bosnie, Guillaume Gruson : « En préparant mon itinéraire, j’ai essayé de contacter l’ambassade pour expliquer ma démarche. Trois jours après, je recevais une réponse avec une date de rendez-vous. » Le diplomate français, lui-même motard confirmé, a été sensible à la démarche de l’Isberguois : « Il a promis de parler de l’association autour de lui et de faire un don ».

« C’est la première fois que j’effectuais un si long voyage. Ce voyage a été un test grandeur nature pour de futures aventures. »

Après avoir visité la vieille ville de Mostar, en compagnie du président du moto-club local, Fabrice Pagnier a aussi eu le temps de passer quelques heures à Sarajevo : « Les autorités ont laissé volontairement quelques stigmates de la guerre avec des immeubles criblés de balles et des trous d’obus. Ça contraste avec le reste de la ville, très moderne, mais ça permet de ne pas oublier ce qui s’est passé là-bas il n’y a pas si longtemps. »

Hormis une crevaison en Croatie vite réparée après avoir débusqué un garagiste sur internet, les 6 400 km se sont déroulés sans accrocs. À tel point que le motard a déjà envie de repartir. « C’est la première fois que j’effectuais un si long trajet en si peu de temps. Ça a été un test grandeur nature pour de futures aventures. »

Si la traversée de l’Écosse et de l’Irlande est d’ores et déjà programmée en 2019, l’Isberguois envisage aussi de rallier la Cité métallo à Dakar en 2020. « J’ai été militaire pendant 11 ans. J’ai l’habitude d’aller en Afrique ou dans les Balkans, mais traverser le désert tout seul à moto, c’est quelque chose de nouveau pour moi. » Pour l’occasion, Fabrice devrait soutenir un nouvel enfant malade.

 

https://sites.google.com/a/motardspourlenfancenord.com/nordpdc/annonces/_draft_post-9/IMG_4862.JPG

Comments